Palestine

juin 18, 2019

L’Autorité Palestinienne en pleine crise économique

En février 2019, le gouvernement israélien annonce geler chaque mois 10 millions de dollars sur les 190 millions qu’il prélève en TVA et droits de douane sur les produits importés palestiniens, et qu’il doit reverser à l’Autorité Palestinienne (AP[1]) en vertu des accords d’Oslo. Selon la Knesset[2], ce montant correspond aux allocations versées par l’AP aux familles de palestiniens tués ou emprisonnés par Israël suite à des attaques contre des citoyens israéliens, qualifiés de martyrs en Palestine[3]. Suite à cette annonce, l’AP a déclaré refuser tout paiement partiel, aussi longtemps que le gouvernement israélien ne verserait pas la totalité des taxes.