Bienvenue chez GSI Consulting

ACTUALITÉS

janvier 15, 2019

Pacte de Marrakech: Quel futur pour les migrations en Europe ?

Après avoir souvent parlé de « crise migratoire » provoquée en partie par les déstabilisations du Proche-Orient et de l’Afrique, il semble depuis 2015 plus pertinent de faire allusion à une « crise de l’accueil » en Europe comme le font remarquer de nombreux spécialistes. La migration n’est pas un phénomène nouveau, mais depuis quelques années, les mouvements nationalistes, voire xénophobes, qui s’opposent à l’accueil et même à toute coopération internationale en la matière, se propagent. C’est dans ce contexte qu’intervient le Pacte de Marrakech.
janvier 7, 2019

AFRIQUE: A quoi servent des élections dont les résultats sont connus d’avance ?

“Inclusives, pacifiques et crédibles” sont les qualificatifs que l’ONU voudrait voir s’appliquer à l’arrivée des élections, tenues sur l’ensemble du continent africain. Alors que les résultats des présidentielles malgaches continuent d’être contestés malgré la confirmation par le Haute Cour Constitutionnelle de la victoire d’Andry Rajoelina, la récente élection présidentielle en Ethiopie a nommé pour la première fois à la tête du pays une femme. C’est dans cette ambiance, entre désarroi et espoir, que les autres pays du continent s’apprêtent à élire leurs nouveaux présidents et députés. En Afrique subsaharienne, le peuple demande des élections transparentes, là où la corruption semble dicter la politique. Le maître mot des pays au Maghreb est la stabilité. Bien qu’aujourd’hui la plupart des Etats Africains ont recours à un mode d’élections au suffrage universel, son efficacité continue d’être discutée, et les récentes campagnes électorales sur le continent rendent cette remise en cause légitime. Y a-t-il un véritable choix au bureau de vote ? La société civile y est-elle représentée ? Les élections permettent-elles d’instaurer un réel changement et d’exprimer la volonté du peuple ?
décembre 22, 2018

“Si vous avez compris quelque chose au Yémen, c’est qu’on vous l’a mal expliqué”

“Si vous avez compris quelque chose au Yémen, c’est qu’on vous l’a mal expliqué” ironise Olivier Da Lage, journaliste RFI et spécialiste de l’Arabie Saoudite et du Qatar, en reprenant une célèbre citation de Henry Laurens sur le Liban. Le Yémen, ancienne “Arabie heureuse” du berceau de l’humanité, est un pays à l’histoire millénaire dont la situation géopolitique est en effet complexe. Le terme “guerre du Yémen”, qui a fait l’objet de nombreuses analyses, est toutefois très réducteur. Cette guerre que l’on connaît aujourd’hui comprend des dimensions ethniques, confessionnelles, politiques, et de lutte d’influence nationale et même régionale, et ce sur plusieurs centaines d’années. Pour saisir les causes profondes de la crise humanitaire sans précédent qui frappe les populations yéménites, il paraît donc nécessaire d'étudier le pays sous ces multiples aspects.